K


1
2
3
4
5

D’après Sur le théâtre de marionnettes de Heinrich Von Kleist
Forme grand plateau / durée envisagée : 50 min / ados-adultes


Création 2018

Écrit en 1810, ce court texte de Kleist est un essai d’anthropologie philosophique qui cherche l’humanité de l’homme sous la forme épurée et ludique d’un pantin quasi-automate, confrontation d’un danseur et d’une marionnette.

Cette œuvre n’est pas un texte à jouer. Elle invite à une démarche d’expérimentation au plateau axée sur la confrontation du corps humain/artificiel, danseur et double marionnettique. Elle incite à explorer des thématiques profondes comme la fragilité et le caractère périssable du corps, la menace qui nous guette inévitablement d’être réduit à l’état de chose.

Il s’agit pour cette création d’oser épuiser le corps dansant jusqu’à ses limites en opposant le corps très flexible de la marionnette (possiblement démembré, fractionné et recomposé, infatigable, affranchi de l’apesanteur) et celui du danseur dans un jeu de cache-cache et de duel.


mise en scène, marionnette Max Legoubé
chorégraphie Yum Keiko Takayama
musique Jean-Noël Françoise
lumière Marie Hardy
conseil écriture magique
 Raphaël Navarro

construction et réalisation machinerie Laurent Mandonnet
avec Yum Keiko Takayama, Max Legoubé, Alexandre Gauthier



Production Compagnie Sans Soucis


Avec le soutien de l'Espace Jean Vilar - Ifs, de la Ville de L'Aigle, du relais Culturel 2angles - Flers.


La Compagnie Sans Soucis est membre des Ateliers Intermédiaires et est soutenue par la DRAC Normandie, la Région Normandie, le Conseil départemental du Calvados, la Ville de Caen et L'ODIA Normandie.